La Banque de l’infrastructure du Canada signe un protocole d’entente pour développer un projet d’énergie éolienne en Nouvelle-Écosse

La Banque de l’infrastructure du Canada signe un protocole d’entente pour développer un projet d’énergie éolienne en Nouvelle-Écosse

Le premier projet de la BIC en Nouvelle-Écosse soutient l’économie et l’environnement

Le 17 décembre 2019

Available in English                                        

POINT TUPPER – La Banque de l’infrastructure du Canada (BIC), Port Hawkesbury Paper et IFE Project Management Canada (IFE) ont annoncé aujourd’hui la signature d’un protocole d’entente. L’accord formalise leur collaboration pour développer le potentiel parc éolien de Pirate Harbour, en Nouvelle-Écosse.

Le protocole d’entente confirme que la BIC conduira un exercice de diligence raisonnable en collaboration avec Port Hawkesbury Paper et d’IFE durant la phase d’évaluation et de planification. Cet exercice pourrait mener à un investissement de la BIC dans le projet, sous réserve de répondre aux normes en matière de diligence raisonnable et de prise de décision.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse appui le projet. L’usine de Port Hawkesbury Paper et IFE, évaluent le développement de ce parc éolien de 112 mégawatts. Le projet comprend 28 éoliennes de 4 mégawatts, 15 kilomètres de lignes de transport terrestre et deux kilomètres de câbles souterrains.

Ce projet alimenterait en énergie verte l’usine de Port Hawkesbury Paper, qui est le principal employeur industriel de la région, avec comme objectif d’améliorer l’approvisionnement énergétique de l’industrie néo-écossaise de manière durable. Le projet appuie également les engagements provinciaux et fédéraux en matière d’environnement. Il soutient aussi la constante mobilisation de l’usine afin d’être une entreprise durable sur le plan environnemental.

Ce projet est une première occasion pour la BIC d’œuvrer en Nouvelle-Écosse. La BIC possède une expertise en infrastructures et ce projet de parc éolien cadre avec l’un de ses secteurs prioritaires – les infrastructures vertes.

Faits en bref :

  • La BIC est une société d’État ayant pour mandat d’investir 35 milliards de dollars de financement fédéral et d’attirer des investissements privés et institutionnels dans de nouveaux projets d’infrastructure qui génèrent des revenus.
  • La BIC met l’accent sur les projets transformateurs d’intérêt public. Le transport en commun, le commerce et le transport, les infrastructures vertes et l’Internet haut débit sont les secteurs d’investissement prioritaires de la BIC.
  • Le parc éolien de Pirate Harbour représente le huitième projet de la BIC au total et démontre que la BIC intervient et investit dans des projets dans l’ensemble des secteurs et des régions du Canada.
  • Le projet permettra à l’usine d’être moins dépendante des combustibles fossiles pour son approvisionnement en énergie et réduira par le fait même les émissions de gaz à effet de serre.
  • Port Hawkesbury Paper et IFE s’occuperont de la conception, de la construction et du financement du parc éolien.
  • Ce projet est un exemple de la façon dont la BIC peut s’associer avec le secteur privé et collaborer avec le secteur public au sujet d’un projet d’intérêt public. Ce parc éolien pourrait soutenir les objectifs en matière d’environnement et d’infrastructures vertes.

Citations :

Cette annonce de la Banque de l’infrastructure du Canada s’inscrit dans l’engagement de notre gouvernement de rendre les collectivités plus propres, plus saines et meilleures pour les Canadiens. Ce projet pourrait réduire la dépendance de l’usine à l’égard des combustibles fossiles pour la production d’énergie, en se concentrant plutôt sur l’énergie éolienne comme source d’énergie renouvelable. L’expertise de la BIC en matière d’infrastructures vertes sera un atout pour ce projet pendant la phase de planification.

Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

La Banque de l’infrastructure du Canada est heureuse de faire valoir son expertise en matière d’investissement en infrastructure dans le cadre de ce partenariat avec Port Hawkesbury Paper et IFE Project Management Canada. Le parc éolien de Pirate Harbour est en phase avec les priorités de la province, du fédéral et de la BIC en matière d’investissements dans des infrastructures vertes. Il est également cohérent avec la volonté d’augmenter la capacité de production d’énergie renouvelable et de promouvoir le développement économique.

Pierre Lavallée, président-directeur général, Banque de l’infrastructure du Canada

La Nouvelle-Écosse est un chef de file national dans la lutte contre les changements climatiques et nous avons atteint cette position tout en maintenant les tarifs d’électricité stables. Aujourd’hui, nous avons fixé les objectifs de réduction des émissions les plus ambitieux du pays. La possibilité de générer plus d’énergie éolienne propre et renouvelable dans notre province pourrait nous aider à atteindre nos objectifs, tout en soutenant l’avenir de l’un des plus grands employeurs des régions rurales de la Nouvelle-Écosse. C’est pourquoi nous sommes heureux de voir ce projet à l’étude.

Derek Mombourquette, ministre de l’Énergie et des Mines de la Nouvelle-Écosse

Ce partenariat a le potentiel de permettre la production d’énergie propre pour le plus grand employeur industriel de la région, tout en aidant la collectivité de Point Tupper et la province entière à se diversifier et à devenir plus durables.

Andy Fillmore, secrétaire parlementaire de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

Port Hawkesbury Paper est enthousiaste à l’idée de poursuivre l’évaluation du projet de parc éolien à Pirate Harbour avec l’aide de la BIC et le soutien de la province. Cela contribue à la réalisation des engagements environnementaux du gouvernement et d’améliorer les activités de production de papier à long terme de manière durable.

Bevan Lock, cogestionnaire de l’usine de Port Hawkesbury Paper

IFE est très heureuse de s’associer à la BIC et à Port Hawkesbury Paper dans l’élaboration de ce projet d’infrastructure verte. La décision de construire ce parc éolien constituera un jalon pour le Canada atlantique, car ce sera la première fois qu’une usine de pâtes et papiers, ou une grande installation industrielle, aura choisi de s’associer à un promoteur éolien pour acheter de l’énergie verte afin d’alimenter ses activités.

Keith Towse, président-directeur général, IFE Project Management Canada Inc.

Pour en savoir plus :

Banque de l’infrastructure du Canada

Usine Port Hawkesbury Paper

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *