La Banque de l’infrastructure du Canada va de l’avant avec Ehren Cory comme président-directeur général

La Banque de l’infrastructure du Canada va de l’avant avec Ehren Cory comme président-directeur général

La nouvelle direction mettra l’accent sur la mise en œuvre du Plan de croissance de 10 milliards de dollars pour créer de nouvelles infrastructures.

29 octobre 2020

Available in English

TORONTO – Le conseil d’administration de la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) est heureux d’annoncer la nomination de Ehren Cory au poste de président-directeur général. Cette nomination est un nouveau pas en avant pour la BIC afin de garantir que le Canada dispose d’infrastructures modernes qui contribuent à la prospérité et à la durabilité à long terme.

La nomination de M. Cory est la dernière d’une série de mesures visant à faire progresser la BIC en s’appuyant sur une base solide pour agir et produire des résultats. La BIC a le leadership, le plan d’investissement et l’expertise nécessaires pour faire progresser des projets qui contribuent à la croissance de l’économie canadienne.

Selon Michael Sabia, président du conseil d’administration de la BIC : « Au cours des six derniers mois, la BIC a fait des progrès importants. Nous avons lancé le Plan de croissance de 10 milliards de dollars et commencé son exécution par un investissement de 400 millions de dollars pour développer l’irrigation agricole en Alberta. Notre conseil d’administration peut maintenant agir avec une plus grande souplesse pour évaluer et décider des possibilités d’investissement à l’avenir. Aujourd’hui, nous annonçons la nomination d’un nouveau président-directeur général, Ehren Cory, pour faire avancer la BIC. Nous sommes convaincus qu’il possède les compétences de direction et l’expertise en matière d’infrastructures nécessaires pour construire la BIC et réaliser de nouveaux investissements ».

« Je suis honoré d’être le président-directeur général de la Banque de l’infrastructure du Canada. Je suis convaincu que la BIC peut jouer un rôle de catalyseur essentiel en matière d’investissements novateurs au Canada. Je me réjouis à l’idée de travailler avec la talentueuse équipe de la BIC et avec ses partenaires pour accélérer la réalisation de projets qui auront des retombées positives au plan économique et environnemental au Canada », a dit M. Cory.

M. Cory se penchera sur trois grandes priorités :

  • la mise en œuvre d’un Plan de croissance de 10 milliards de dollars pour réaliser de nouveaux projets;
  • accélérer l’investissement dans le marché canadien des infrastructures en attirant davantage de capitaux privés;
  • créer une organisation axée sur les résultats qui consolidera la position du Canada en tant que chef de file mondial en matière d’infrastructures.

M. Cory a de solides antécédents et rejoint la BIC après avoir dirigé une institution du secteur public prospère et exécuté des transactions d’infrastructure à grande échelle en tant que président-directeur général d’Infrastructure Ontario.

Selon le président du Comité des ressources humaines du conseil d’administration de la BIC, M. Jim Cherry : « Le conseil d’administration de la BIC a effectué des recherches intensives pour trouver un président-directeur général. Ce processus a amené le conseil à choisir Ehren Cory, car c’est un leader d’expérience qui sait comment obtenir des résultats en travaillant avec des partenaires des secteurs public et privé. Il comprend parfaitement comment structurer et réaliser des projets d’infrastructure. Ehren Cory a la vision du leadership et

l’expérience du domaine des infrastructures qu’il faut pour diriger la prochaine phase de la BIC ».

La nomination de M. Cory prend effet le 9 novembre 2020.

Le Plan de croissance de 10 milliards de dollars de la BIC accorde la priorité aux possibilités d’investissements dans des énergies propres, comme le transport de l’électricité et l’Internet haut débit dans les collectivités mal desservies. Le Plan de croissance se concentre aussi sur les infrastructures vertes, particulièrement l’amélioration du rendement énergétique des bâtiments ainsi que les infrastructures agricoles, notamment l’irrigation. Le Plan de croissance couvre également le transport en commun, en mettant l’accent les autobus à émission zéro. Le Plan de croissance de la BIC devrait créer environ 60 000 emplois.

Information supplémentaire:

Banque de l’infrastructure du Canada