Nos appuis

Nos appuis

Autobus à zéro émission dans la ville de Brampton

Ville de Brampton

« Je suis fier d’accueillir l’investissement de plusieurs millions de dollars de la BIC dans Brampton Transit. Nous révolutionnons le transport en commun au Canada avec notre objectif d’acheter jusqu’à 450 autobus à émission zéro et de les mettre en circulation à Brampton au cours des six prochaines années. Brampton est une ville verte et ensemble nous pouvons réduire notre empreinte carbone et devenir une ville encore plus moderne et durable. »

– Patrick Brown, maire de la Ville de Brampton

Chambre de commerce de Brampton

« Félicitations aux partenaires municipaux et fédéraux pour l’entente avec la @bic_fra qui vise à aider @BramptonTransit à acheter jusqu’à 450 bus à zéro émission d’ici 2027. Nous avons besoin d’infrastructures de transport et de solutions durables. La nouvelle d’aujourd’hui nous offre les deux! »

– Chambre de commerce de Brampton


Projet ferroviaire Tshiuetin

Tshiuetin Rail Transportation

« Je suis ravie d’annoncer l’avancement de plusieurs nouveaux projets de modernisation de nos opérations. Ils représentent l’engagement de Tshiuetin Rail Transportation à renforcer la collaboration économique et à favoriser des relations mutuellement bénéfiques entre les communautés autochtones et non autochtones. Grâce au financement et à l’aide financière de nos partenaires annoncés aujourd’hui, nous renforcerons notre capacité à remplir notre mission de fournir des services sûrs, fiables et respectueux de l’environnement à nos passagers et clients, tout en stimulant l’économie locale par la création d’occasions d’affaires et d’emploi dans le Nord. »

– Tanis Peterson, Directrice générale et chef d’exploitation, Tshiuetin Rail Transportation

Nation innue Matimekush-Lac John, Nation naskapie de Kawawachikamach et Nation innue Takuaikan Uashat Mak Mani-utenam

« La ligne ferroviaire Tshiuetin est au centre du développement économique des communautés qui vivent dans les régions plus au nord. Elle permet non seulement aux communautés et aux entreprises qu’elle dessert de maintenir une liaison terrestre régulière entre elles, propice au transport des personnes, des biens et des marchandises, mais aussi d’assurer et de perpétuer une présence durable des Innus et des Naskapis sur le Nitassinan. En investissant dans les infrastructures autochtones comme Transport ferroviaire Tshiuetin, c’est l’ensemble des utilisateurs du territoire qui bénéficieront d’un réseau de transport moderne, fiable et efficace. »

– Chef Réal McKenzie, Nation innue Matimekush-Lac John
– Chef Noah Swappie, Nation naskapie de Kawawachikamach
– Chef Mike McKenzie, Nation innue Takuaikan Uashat Mak Mani-utenam


Autobus scolaires à zéro émission en Colombie-Britannique

Association of School Transportation Services of British Columbia

« L’Association of School Transportation Services of British Columbia s’efforce de réduire les émissions de nos parcs de véhicules et d’offrir un transport propre et sûr aux écoliers qui nous sont confiés. En nous associant à la BIC, nous prenons les devants en matière d’approvisionnement en véhicules sécuritaires et sans émissions essentiels au transport des enfants d’aujourd’hui et de demain. »

Frank Marasco, gestionnaire d’association, Association of School Transportation Services of British Columbia


Autobus à zéro émission dans la ville d’Ottawa

Ville d’Ottawa

« Remplacer les autobus diesel par des autobus électriques à batterie est l’une des mesures les plus efficaces que nous puissions prendre pour atteindre l’objectif d’Ottawa de réduire de 100 % les émissions de gaz à effet de serre provenant des opérations de la Ville d’ici 2040. Cet investissement historique dans le transport en commun à zéro émission nous rapproche un peu plus de cet objectif de faire d’Ottawa une ville de demain : propre, renouvelable et résiliente. »

– Jim Watson, maire d’Ottawa

Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada

« Une nouvelle incroyable en provenance de la ville d’Ottawa aujourd’hui, alors qu’elle amorce la plus grande conversion de véhicules de transport en commun au Canada à ce jour! »

– Via compte Twitter du Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada


Autobus à zéro émission dans la ville d’Edmonton

Ville d’Edmonton

« Le succès de notre économie, la santé publique et la qualité de vie dépendent tous de la transition d’Edmonton vers un avenir à faibles émissions de carbone. C’est pourquoi cet investissement de la Banque de l’infrastructure du Canada est si important. En plus de soutenir notre relance économique, cet investissement dans le transport en commun à zéro émission et dans des bâtiments plus écologiques permet à Edmonton de se rapprocher de son objectif de devenir une ville compétitive à faibles émissions de carbone. »

– Don Iveson, maire d’Edmonton

Edmonton Transit Service

« Nous nous réjouissons d’être à l’avant-garde de l’électrification des transports en commun au Canada et d’offrir aux habitants et aux habitantes d’Edmonton un trajet propre, silencieux et confortable. Les autobus électriques offrent une option de transport plus durable à nos usagers. De plus, les frais d’exploitation et d’entretien étant réduits, ils coûtent moins cher aux contribuables. »

– Carrie Hotton-MacDonald, directrice d’agence, Edmonton Transit Service


Oneida Energy Storage

NRStor

« Le projet Oneida Energy Storage est une réalisation historique fondée sur le respect et un partenariat équitable avec les Six Nations de la rivière Grand. Il contribuera à protéger notre environnement, à réduire les coûts d’électricité pour les Ontariens et les Ontariennes et à soutenir la reprise économique et la croissance future de notre province et du Canada. Nous sommes ravis de travailler avec la Banque de l’infrastructure du Canada pour faire avancer ce projet alors que nous nous efforçons d’atteindre nos objectifs environnementaux, énergétiques et économiques communs. »

– Annette Verschuren, présidente-directrice générale et fondatrice, NRStor

Six Nations de la rivière Grand

Les Six Nations de la rivière Grand sont ravies de co-développer le projet Oneida Energy Storage en collaboration avec le chef de file du secteur NRStor Inc. Ce projet innovant s’aligne avec les valeurs fondamentales de notre communauté de protection de la Terre mère et de préservation pour nos générations futures. Avec le soutien financier de la BIC, ce projet sera l’un des premiers de cette envergure à être codéveloppé par un partenaire autochtone et illustrera la manière dont les partenaires privés, publics et autochtones peuvent travailler ensemble pour trouver des solutions pertinentes. »

– Mark Hill, Chef élu des Six Nations de la rivière Grand

Six Nations of the Grand River Development Corporation

“Six Nations of the Grand River Development Corporation (SNGRDC) se réjouit de jouer un rôle de premier plan dans l’avancement d’une solution énergétique qui libère de la valeur pour les consommateurs d’électricité, favorise la réduction des gaz à effet de serre et stimule notre économie locale. Le projet Oneida Energy Storage est un exemple des mesures progressives que prend SNGRDC pour rechercher des partenaires de haut calibre et établir de nouvelles relations qui reflètent les besoins et la valeur de notre communauté. »

– Matt Jamieson, président et chef de la direction, Six Nations of the Grand River Development Corporation


Station REM à l’aéroport international Montréal-Trudeau

Aéroports de Montréal

« En répondant à l’appel du financement par prêt, la Banque de l’infrastructure Canada, et le gouvernement du Québec, en plus du gouvernement du Canada par sa généreuse contribution directe, ont fait preuve d’une solidarité exceptionnelle dans ce dossier qui fait en sorte que nous pouvons enfin dire que nous accueillerons le REM à l’aéroport international Montréal-Trudeau. Leur apport financier était essentiel à la construction de notre station. »

– M. Philippe Rainville, président-directeur général, Aéroports de Montréal

Station du REM à l’aéroport Montréal-Trudeau : la Chambre salue une annonce pleine de bon sens 

« Les deux ordres de gouvernement posent un geste déterminant en confirmant la réalisation d’un maillon clé du plus important projet de mobilité dans la métropole depuis près d’un demi-siècle. Nous félicitons les gouvernements du Canada et du Québec, qui font preuve d’un pragmatisme exemplaire, ainsi que la Banque de l’infrastructure du Canada, qui joue pleinement son rôle. Il était impensable que cette station ne soit pas construite. La Chambre et le milieu des affaires montréalais réclamaient depuis plus de quinze ans un lien ferroviaire rapide entre l’aéroport et le centre-ville. L’annonce d’aujourd’hui permet enfin de régler le dernier élément qui menaçait le succès de ce projet majeur. »

– Michel Leblanc, Président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain 

Un projet intermodal nécessaire pour renforcer la compétitivité du Québec et de sa métropole

« C’était nécessaire d’en venir le plus rapidement à une entente pour aller de l’avant avec la connexion de l’aéroport au REM. Ce lien intermodal vers l’aéroport lui permettra de bénéficier d’un mode lourd de transport collectif, à l’instar de plusieurs aéroports internationaux dans le monde. C’est aussi une condition de succès pour que le REM soit pleinement opérationnel, selon les objectifs d’achalandage de CDPQ Infra. »

– Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec


Raccordement électrique sous le lac Érié

Ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines et ministre des Affaires autochtones

« Le raccordement sous le lac Érié illustre les avantages des partenariats public-privé pour développer une infrastructure essentielle en faveur des Ontariennes et des Ontariens. Le raccordement du réseau électrique de l’Ontario au marché de l’électricité de PJM apportera des avantages significatifs et tangibles à notre province. Ce nouveau raccordement créera des emplois de haute qualité et améliorera la souplesse du système. L’Ontario pourra accroître les exportations de son surplus d’énergie favorisant ainsi une réduction des coûts pour les consommateurs d’électricité. »

– Greg Rickford, ministre de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines et ministre des Affaires autochtones

Mississaugas of the Credit First Nation

« Cette annonce récente de la Banque de l’infrastructure du Canada est encourageante pour nous. La Première Nation des Mississaugas de Credit a un intérêt dans des projets sur ses terres ancestrales issues de traités qui présentent des avantages environnementaux et qui offrent une participation économique à notre communauté. »

– Chef Stacey Laforme, Première Nation des Mississaugas de Credit

Mississaugas of the Credit Business Corporation

« Je suis très heureux de l’annonce faite aujourd’hui par la Canada Infrastructure Bank/ Banque de l’infrastructure du Canada. Nous continuons à chercher de nouvelles occasions d’investissement dans des projets réalisés sur les terres issues de traités de la Première Nation des Mississaugas de Credit. L’avenir est prometteur pour nous tous! #affairesautochtones #ontario #pnmc #infrastructure »

– Leonard Rickard, president-directeur general, Mississaugas of the Credit Business Corporation


Internet haut débit dans le Sud du Manitoba

Valley Fiber Limited

« C’est un honneur pour moi de travailler avec une équipe formidable qui partage notre volonté d’offrir l’Internet haut débit aux collectivités rurales par le biais d’un port Ethernet actif. Ensemble, non seulement nous permettons une participation plus équitable à l’économie mais nous offrons des services essentiels aux Canadiens mal desservis du Manitoba. »

– Hank Wall, président-directeur général de Valley Fiber Limited

DIF Capital Partners

« Le déploiement de l’Internet haut débit en fibre optique dans les régions isolées du Canada améliorera de nombreux aspects de la vie quotidienne de leurs habitants. DIF se réjouit de collaborer avec la BIC et Valley Fiber sur ce projet transformateur. Ce dernier offrira un accès essentiel à l’Internet haut débit à de nombreux Canadiens qui vivent dans des régions mal desservies. Il permettra aussi aux collectivités rurales du Manitoba de participer à la numérisation de l’économie mondiale. »

– Marko Kremer, chef, Région des Amériques, DIF Capital Partners

Les municipalités bilingues du Manitoba

« L’AMBM applaudit sans réserve l’annonce faite par la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) pour améliorer l’accès à l’Internet haut débit dans les collectivités rurales du sud de la province. 

Ce projet d’envergure démontre aussi comment le partenariat public-privé contribue véritablement à bâtir des collectivités rurales plus fortes et résilientes, en créant des emplois et en multipliant les opportunités d’avenir, tant pour les entreprises que pour les individus. »

– Ivan Normandeau, président de l’AMBM

Canadian Communication Systems Alliance

« Félicitations à Valley Fiber (Wall Media), membre du CCSA, qui s’est associée à @cib_fra pour connecter 49 000 ménages du Manitoba à l’Internet haut débit tout en créant jusqu’à 450 emplois. Les fournisseurs locaux continueront de jouer un rôle de premier plan pour la connexion des Canadiens. »


Initiative d’infrastructures pour les communautés autochtones (IICA)

British Columbia Construction Roundtable

« L’Initiative de la BIC générera plus d’investissements dans des projets essentiels à la croissance économique et à la protection de l’environnement dans les communautés autochtones du Canada. »

– Jesse Unke, President, Président du CA, British Columbia Construction Roundtable

Institut Penbina

« L’Institut Pembina se réjouit de l’annonce de l’Initiative d’infrastructures pour les communautés autochtones d’un milliard de dollars lancée aujourd’hui par la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC). Cette initiative aidera à établir un lien entre les investisseurs désireux de financer des projets qui présentent des avantages environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et les communautés autochtones qui développent ces projets. »

Assemblée des Premières Nations

« L’Initiative de la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) est une étape majeure vers la réduction du déficit d’infrastructure chez les Premières Nations. De plus, elle donne la priorité aux projets d’énergie verte, ce qui est cohérent avec l’effort global d’action pour le climat. Je soutiens les efforts que déploie la BIC pour collaborer directement et efficacement avec les Premières Nations, ce qui mènera à des investissements indispensables pour de meilleures infrastructures et une croissance économique durable. »

– Perry Bellegarde, Chef national de l’Assemblée des Premières Nations

Ralliement national des Métis

« Il existe de nombreuses régions où le manque d’infrastructure freine le développement social et économique des communautés métisses. Nous pensons que l’Initiative de la BIC est une étape importante vers la réduction du déficit d’infrastructure dans nos communautés, alors que le gouvernement du Canada s’est engagé à travailler avec la Nation métisse pour y remédier d’ici 2030. »

– David Chartrand, Représentant national et vice-président du Ralliement national des Métis

Inuit Tapiriit Kanatamil

« D’importants investissements à long terme sont essentiels pour bâtir les infrastructures dont les Inuits ont besoin pour prospérer. Les programmes novateurs comme l’IICA s’ajoutent aux outils financiers que nous pouvons utiliser pour commencer à combler le déficit en infrastructure qui existe depuis longtemps entre l’Inuit Nunangat et les autres régions du Canada. »

– Natan Obed, Président, Inuit Tapiriit Kanatami


Financement durable II rapport sommaire – Forum des politiques publiques

Pour soutenir la mobilisation des capitaux, la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) s’efforce de mobiliser la participation du secteur privé à de grands projets d’infrastructure complexes et de grande qualité qui sont dans l’intérêt du public. Contrairement aux investisseurs privés et institutionnels, la BIC possède une plus grande capacité à assumer une partie de ce risque et à fournir des capitaux patients, augmentant ainsi le bassin global d’investisseurs pour ces projets. Dans le cadre de son plan de croissance récemment annoncé, la BIC met en œuvre des pratiques de financement durable dans des secteurs clés tels que l’énergie propre, la rénovation énergétique et les bus à zéro émission.

Lisez-en davantage 

2021 Pre-Budget Submission-Toronto Finance International

Le secteur financier salue également les autres investissements du gouvernement fédéral faits à ce jour pour fournir un soutien essentiel à long terme aux infrastructures publiques. Le Plan de croissance de 10 milliards de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada qui sera déployé au cours des trois prochaines années en est un exemple. 

Les mécanismes de financement qui rassemblent des capitaux publics et privés sont essentiels pour financer d’importants projets d’infrastructure qui participent à la transition du Canada vers une économie à faibles émissions, efficace sur le plan énergétique et résiliente au climat. 

Lisez-en davantage  

Plan de mobilisation des capitaux pour une économie canadienne à faible émission de carbone – Institute for Sustainable Finance, Queen’s University

Le financement mixte sous forme de partenariats public-privé contribuera à former la base de nouveaux partenariats et véhicules de financement innovants qui exploitent le meilleur du financement public et privé. La Banque de l’infrastructure du Canada est un moyen efficace d’encourager et de stimuler ces partenariats public-privé. Son mandat met en effet à profit le soutien fédéral pour attirer les investissements du secteur privé dans des projets d’infrastructure verte.

Lisez-en davantage  


Oneida Energy Storage

ILF Consulting Engineers

« Le Canada a le potentiel d’être à l’avant-garde du secteur des batteries de type industrielle grâce à une entente signée entre Oneida Energy Storage LP et @bic_fr pour investir dans une installation de 250 MW. # EnergyStorage peut aider à la transition du Canada vers une économie à #faibleemissiondecarbone. »

– Michel L’Heureux, président et chef de la direction

MaRS

« MaRS collabore avec NRStor, une société canadienne de technologie propre dirigée par l’ancienne présidente de Home Depot Canada, Annette Verschuren, qui préside également le conseil d’administration de MaRS. Son entreprise vient de signer un protocole d’entente avec Six Nations of the Grand River et la Banque de l’infrastructure du Canada pour construire une installation de stockage d’énergie qui sera la plus grande du genre au Canada. En fait, ce sera l’une des plus grandes installations de ce type au monde. Pour les Six Nations, il s’agit d’un projet énergétique inclusif dont une communauté autochtone bénéficiera directement. »

– Yung Wu, président-directeur général, MaRS Discovery District

NRStor 

« Nous sommes ravis de travailler avec des partenaires de premier plan sur le projet Oneida afin d’améliorer l’efficacité du réseau à grande échelle. Cela permettra aux contribuables de réaliser des économies significatives. Nous croyons qu’Oneida est le premier de nombreux projets de stockage prometteurs à l’horizon de notre pays. »

– Annette Verschuren, présidente-directrice générale et fondatrice

Six Nations of the Grand River Development Corporation 

« Nous sommes ravis de nous associer à NRStor pour développer le stockage de l’énergie comme moyen de réaliser des économies d’énergie tout en fournissant une énergie propre fiable à nos communautés et à nos entreprises. »

– Matt Jamieson, président et chef de la direction, Six Nations of the Grand River Development Corporation


Pont à péage de l’autoroute 697

« Seul un pont à péage pourrait remplacer le traversier peu fiable sur la rivière de la Paix à Tompkins Landing. Ce projet aidera à stimuler la croissance économique et à créer des emplois dans tout Peace Country. »

– Dan Williams,  député de la Rivière de la Paix


Irrigation en Alberta

Gouvernement de l’Alberta

« Cet investissement visionnaire dans l’agriculture est rendu possible grâce au partenariat entre le gouvernement de l’Alberta, la Banque de l’infrastructure du Canada et les districts d’irrigation. Cette expansion permettra la construction de centaines de kilomètres de pipelines, contribuera à hauteur de 436 millions de dollars par an au PIB de l’Alberta et créera plus de 8 000 emplois. »

– Devin Dreeshen, ministre de l’Agriculture et des Forêts

District d’irrigation de la rivière St. Mary

« Le plus grand avantage de cette annonce (815 millions de $) est la garantie de la sécurité de l’approvisionnement en eau pour les générations à venir. »

– Gary Tokariuk, président de l’association Alberta Sugar Beet Growers et directeur auprès du district d’irrigation de la rivière St. Mary


Le Plan de croissance de 10 milliard $ de la Banque de l’infrastructure du Canada

Pembina Institute
10 G$ dédiés aux #rénovations, aux voitures propres et à l’énergie verte : ce sont les domaines qu’il faut soutenir pour un avenir sain et résilient qui ne laisse personne pour compte. Pour créer des emplois, être concurrentiels et atteindre un taux net de zéro émission d’ici 2050, nous devons maintenir cet investissement.

Conseil du bâtiment durable du Canada
L’annonce d’aujourd’hui de la @bic_fra est une mesure importante qui transformera radicalement l’environnement bâti du Canada pour le meilleur. Cette nouvelle orientation audacieuse de la @bic_fra nous donne du courage et de l’énergie.

Mechanical Contractors Association of Canada
« Nous sommes ravis de constater que le gouvernement reconnaît que les rénovations sont un élément clé de la transition du Canada vers une économie faible en carbone. La rénovation ne profite pas seulement aux entreprises, elle aidera à réduire la proportion des émissions de gaz à effet de serre provenant de l’environnement bâti, à économiser l’eau et à rendre les lieux plus sains et confortables pour vivre et travailler. »

– Ralph Suppa, président et directeur général de l’Institut canadien de plomberie et de chauffage (ICPC)

Association canadienne de l’énergie renouvelable
« En facilitant les nouveaux investissements dans l’énergie éolienne et solaire, la Banque de l’infrastructure du Canada peut soutenir l’investissement, la création d’emplois et la reprise économique, tout en appuyant les efforts du Canada pour atteindre ses cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030 et 2050. »

– Robert Hornung, président et chef de la direction de l’Association canadienne de l’énergie renouvelable

« Les investissements dans l’énergie propre envisagés par la Banque de l’infrastructure du Canada dans des domaines comme le stockage de l’énergie et les nouvelles infrastructures de transport de l’électricité peuvent jeter les bases d’une croissance accrue et durable de l’énergie éolienne et solaire au fil du temps. »

– Jean-François Nolet, vice-président des politiques publiques et des communications de l’Association canadienne des énergies renouvelables

Fondation David Suzuki
Des fonds et des emplois pour accélérer le transport d’électricité propre, rénover les bâtiments et accélérer le déploiement des autobus électriques. Un pas en avant pour une #écorégénération #policdn #Solutionspourleclimat


Veuillez patienter : la Banque de l’infrastructure du Canada a besoin de temps pour générer des résultats

Par Jim Leech, président et chef de la direction à la retraite du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario

Au cours de ses 12 premiers mois d’existence, la BIC a annoncé sa participation dans cinq nouveaux projets, pour un total de plus de 3,25 milliards de dollars investis. Elle a annoncé qu’elle procède actuellement à l’étude de 25 autres projets. L’expérience du secteur privé nous porte à croire que c’est prometteur pour une si courte période.

Lisez-en davantage [En anglais seulement]


Terminal portuaire à Contrecœur

Michel Leblanc, Chambre de commerce de Montréal métropolitain
Nous saluons l’engagement de la BIC, qui soutient la réalisation d’un projet hautement stratégique pour le Grand Montréal. Cet engagement témoigne de l’importance de l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur pour assurer la croissance économique de la métropole et du Canada dans son ensemble. Considérant les investissements déjà annoncés pour le REM et le Train à grande fréquence de VIA Rail, nous sommes très heureux de constater que la BIC continue de donner son appui à des projets structurants pour la région métropolitaine.

Lisez-en davantage

Sylvie Vachon, PDG du Port du Montréal
Cet engagement de la @bic_fra est un jalon déterminant pour l’avancement de notre projet de #terminalContrecœur vers sa réalisation. Cette collaboration confirme l’importance nationale de notre projet.

La Fédération des chambres de commerce du Québec
Annonce ce matin de l’entente de collaboration entre @bic_fra et @PortMTL en vue d’un éventuel investissement pour le terminal à conteneurs, représente un pas de plus pour l’avancement des projets d’expansion à #Contrecœur

Grappe métropolitaine de logistique et transport de Montréal
Annonce de collaboration ce matin entre @bic_fra et @PortMTL pour l’avancement du projet du nouveau terminal à #Contrecœur. Bonne nouvelle pour la plaque tournante du Grand Montréal!


Énergétique de quartier de l’île Lulu

Ville de Richmond
#RichmondBC en connait beaucoup sur la distribution #énergétiquedequartier grâce à ses deux projets primés à l’échelle nationale et internationale jusqu’à présent, réduisant ainsi ses émissions de gaz à effet de serre (GES) par la valorisation énergétique des déchets et le recours à l’énergie géothermique. Un partenariat avec la @bic_fra contribuerait à l’atteinte de notre objectif, soit de réduire nos GES de 50 % d’ici 2030. #Rmd50x30

Conseil canadien pour les partenariats public-privé
C’est un plaisir de voir l’équipe de la @bic_fra explorer une occasion de distribution énergétique de quartier en Colombie-Britannique. Avec Mapleton, il s’agit du deuxième projet écologique que la @bic_fr a examiné, d’autant plus qu’il s’inscrit dans la future économie #faibleencarbone.


VIA Rail

Déclaration de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Michel Leblanc, president et chef de la direction

« L’annonce de l’implication de la Banque de l’infrastructure du Canada dans le dossier est particulièrement porteuse puisqu’elle permettra d’accélérer les travaux de planification en amont ainsi que la réalisation éventuelle du projet. »

Lisez-en davantage

Chambre de commerce de l’Ontario

Nous sommes ravis de constater que la mise en œuvre du projet de train à grande fréquence proposé par @Via_Rail avance, grâce au financement supplémentaire accordé par le gouvernement du Canada et @bic_fra pour étudier le projet. Lisez notre rapport sur les transports [en anglais seulement].

Le transport ferroviaire joue un rôle essentiel dans notre économie en raison de sa forte capacité de chargement, de son excellente feuille de route en matière de sécurité et de sa faible empreinte écologique. Ce projet aura un impact positif sur les entreprises et le quotidien des Ontariens et des autres Canadiens.

Canadian Urban Transit Association/Association canadienne du transport urbain

Nous nous réjouissons de voir @bic_fra investir 55 M$ dans le train à haute fréquence de @Via_Rail qui reliera les villes de Québec et de Toronto. L’amélioration de la qualité et de la fréquence du service ferroviaire contribuera à réduire la #congestion routière et les émissions de GES au Canada.


Miser sur les infrastructures – Services économiques TD

« L’accent mis par la BIC sur les projets générateurs de revenus et la perspective d’innovation autour des structures de détention d’actifs devrait servir à la différencier de manière claire. De plus, l’indépendance dans la manière dont la BIC atteint ses objectifs permettra à la fois de mieux distinguer l’agence de ses homologues existants et d’attirer des capitaux privés. Ces caractéristiques devraient faire en sorte que la BIC s’ajoutera véritablement à l’écosystème de l’infrastructure au Canada. »

Lisez-en davantage [En anglais seulement]

La Banque de l’infrastructure du Canada : c’est ce qu’il fallait faire – Institut C.D. Howe

« Félicitations pour la mise en place de la Banque de l’infrastructure du Canada. En s’appuyant sur des données probantes, elle va conseiller, concevoir et négocier des projets générateurs de revenus. Elle va utiliser des outils novateurs pour investir dans des projets d’importance nationale et régionale et attirer le soutien du secteur privé. Félicitation pour l’importance accordée aux projets qui génèrent des revenus. […] Les investissements dans les infrastructures ont comme objectif de promouvoir la croissance des revenus et des emplois non seulement maintenant, mais dans l’avenir. Les projets d’infrastructures qui sont réellement bénéfiques exigent du temps en matière de planification, de conception ou d’intégration à d’autres investissements publics ou privés. »

Lisez-en davantage [En anglais seulement]

La relance des infrastructures canadiennes : En avoir plus pour son argent – Forum des politiques publiques

« […] le Canada connaît aujourd’hui une relance du secteur des infrastructures comme ce fut rarement le cas. Cette relance est d’une ampleur similaire à celle qu’a connue le pays dans les années 1950 et 1960, lorsque le Canada moderne – avec ses universités et collèges, ses hôpitaux, ses autoroutes – a été construit. […] L’infrastructure, en particulier, souffre encore d’une stigmatisation et est encore perçu comme un investissement cyclique, effectué lorsque l’économie a besoin d’un coup de pouce, par opposition à un outil à long terme de productivité et de compétitivité. Bâtir vite c’est bien, mais bien bâtir c’est mieux. […] En établissant la BIC, le gouvernement fédéral a mis en place ce qui s’annonce être un organisme de classe internationale chargé des infrastructures. La BIC a comme mandat de mobiliser 35 milliards de dollars en capitaux de démarrage afin d’attirer des fonds privés et institutionnels pour construire des infrastructures génératrices de revenus. La CIB est également chargée de colliger des données et de l’information sur les infrastructures à l’échelle nationale afin d’améliorer la prise de décisions basée sur des données probantes. À cette fin, au fur et à mesure que la CIB passera du stade du démarrage à celui de la construction et de l’exploitation, elle sera en mesure de participer aux discussions sur les priorités du Canada en matière d’infrastructure et de fournir un leadership éclairé sur la meilleure façon de faire les choses. »

Lisez-en davantage [En anglais seulement]

Une deuxième phase d’investissements dans les infrastructures constitue un élément clé de la croissance du Canada – David Dodge, Kevin Lynch et Tiff Macklem, Globe and Mail

« Une part essentielle de la solution repose sur des infrastructures stratégiques qui permettent d’accéder aux investissements et à l’innovation du secteur privé et ouvrent la porte à de nouveaux marchés. […] La mise en œuvre d’un plan d’investissement stratégique axé sur l’amélioration de la productivité à long terme exigera des structures institutionnelles dotées des ressources et de la crédibilité nécessaires pour attirer des talents de premier ordre dans le domaine des investissements en infrastructure. Il faudra également des projets d’envergure d’une durée de construction raisonnable pour attirer des capitaux extérieurs importants. Il sera également nécessaire d’avoir suffisamment d’indépendance pour fournir au gouvernement des conseils transparents et rigoureux en investissement. »

Lisez-en davantage [En anglais seulement]