Investissement sans précédent pour accroître l’irrigation

INVESTISSEMENT SANS PRÉCÉDENT POUR ACCROÎTRE L’IRRIGATION

Le 9 octobre 2020

Available in English

Le gouvernement de l’Alberta, de concert avec la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) et huit districts d’irrigation provinciaux, modernise les infrastructures pour créer des emplois, accroître la capacité de production agricole et diversifier la transformation à valeur ajoutée.

Un investissement de 815 millions de dollars va moderniser l’infrastructure du district d’irrigation et augmenter la capacité provinciale de stockage d’eau. On estime que le projet créera 6 800 emplois permanents directs et indirects et 1 280 emplois dans le secteur de la construction. Il s’agit du plus important investissement ponctuel dans l’irrigation de l’histoire de l’Alberta.

« Cet investissement historique dans les infrastructures d’irrigation créera des milliers d’emplois et soutiendra la reprise économique de l’Alberta, tout en renforçant notre avantage concurrentiel. L’agriculture est le cœur de l’économie de l’Alberta et comme la demande mondiale de produits agroalimentaires continue de croître, nos producteurs et nos districts d’irrigation seront mieux placés pour répondre à cette demande pour les générations à venir ».

Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

« La Banque de l’infrastructure du Canada est très heureuse de pouvoir investir plus de 400 millions de dollars dans les infrastructures en agriculture afin de développer l’économie de l’Alberta et de créer des emplois. Ce projet est la plus grande expansion de l’irrigation dans l’histoire de l’Alberta. Notre investissement est un exemple de la mise en œuvre de notre Plan de croissance de 10 milliards de dollars. Nous sommes impatients de développer d’autres projets avec le gouvernement de l’Alberta, d’investir dans ses infrastructures et de renforcer et de diversifier l’économie de la province ».

Michael Sabia, président du conseil d’administration, Banque de l’infrastructure du Canada

« L’annonce d’aujourd’hui concernant l’investissement dans le secteur de l’irrigation montre les résultats immédiats et tangibles qu’obtient la Banque de l’infrastructure du Canada via son nouveau Plan de croissance de 10 milliards de dollars sur trois ans qui vise à améliorer la vie des Albertains et des Canadiens. En cette Action de grâce, nous pouvons nous réjouir que les nouvelles améliorations apportées au secteur agroalimentaire de l’Alberta, qui est déjà diversifié, vont stimuler la production alimentaire. Elles vont renforcer la sécurité alimentaire du Canada et élargir les possibilités d’exportation. Grâce à son plan Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada contribue à la mise en place d’infrastructures publiques modernes et durables, à la création d’emplois et à l’amélioration de la compétitivité du Canada à l’échelle mondiale ».

Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« Cet investissement visionnaire dans l’agriculture est rendu possible grâce au partenariat entre le gouvernement de l’Alberta, la Banque de l’infrastructure du Canada et les districts d’irrigation. Cette expansion permettra la construction de centaines de kilomètres de pipelines, contribuera à hauteur de 436 millions de dollars par an au PIB de l’Alberta et créera plus de 8 000 emplois. Les plus de 200 000 acres de nouvelles terres agricoles irriguées créées grâce à cette expansion représentent environ un tiers de l’ensemble des terres agricoles de l’Î.-P.-É. L’Alberta a commencé et restera toujours une puissance agricole ».

Devin Dreeshen, ministre de l’Agriculture et des Forêts

« Il s’agit d’une évolution majeure pour les agriculteurs de l’Alberta. Grâce à la Banque de l’infrastructure du Canada en collaboration avec nos homologues provinciaux, cet investissement va permettra aux partenaires du secteur privé d’augmenter considérablement la superficie des terres irriguées dans le sud de l’Alberta. Pour les producteurs de céréales, de légumineuses et d’autres cultures, cela permettra non seulement d’augmenter le rendement de leurs cultures, mais aussi la durabilité à long terme de leurs opérations ».

Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

La signature d’un protocole d’entente et d’un accord de principe pour que la BIC investisse environ 407,5 millions de dollars dans ce projet – qui seront remboursés par les districts d’irrigation – représente une approche innovante pour financer une classe d’actifs unique.

Les projets se concentrent sur l’amélioration de l’efficacité de l’acheminement de l’eau et sur la possibilité d’irriguer plus d’hectares avec la même quantité d’eau. La modernisation et la construction de nouvelles infrastructures d’irrigation permettront de faire ce qui suit :

  • augmenter la superficie irriguée;
  • accroître la productivité et la diversité des cultures;
  • améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’eau;
  • accroître la capacité de stockage d’eau en cas de sécheresse;
  • renforcer la capacité de drainage pour protéger l’infrastructure existante;
  • assurer la sécurité de l’eau;
  • fournir une protection contre les inondations;
  • appuyer les activités de transformation à valeur ajoutée à long terme.

Le gouvernement de l’Alberta versera 244,5 millions de dollars et les districts d’irrigation verseront 163 millions de dollars pour réaliser ces importants travaux.

« C’est un jour historique pour le Western Irrigation District et pour l’agriculture irriguée. Un investissement générationnel est réalisé pour assurer la productivité et la stabilité des exploitations agricoles albertaines à long terme. Grâce à ce financement, nous allons étendre l’irrigation, augmenter l’efficacité de l’approvisionnement en eau et rendre le service que nous fournissons à nos utilisateurs d’eau encore plus sûr ».

Dan Schute, président, District d’irrigation de l’Ouest

Comme le souligne le plan de relance de l’Alberta, la province jouit d’une solide réputation pour ses produits agricoles de grande qualité et d’une capacité croissante pour répondre à la demande mondiale d’aliments. Élément important de notre économie, le secteur agroalimentaire contribue à hauteur de 8,5 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) et emploie environ 77 000 Albertains.

Le plan de relance de l’Alberta est une stratégie à long terme audacieuse et ambitieuse visant à créer, à diversifier et à consolider des dizaines de milliers d’emplois dès maintenant. En construisant des écoles, des routes et d’autres infrastructures de base, nous aidons nos communautés. En diversifiant notre économie et en attirant des investissements grâce à un cadre fiscal des plus concurrentiels au Canada, nous pavons la voie à une période de croissance pour l’Alberta. La province s’est unie pour sauver des vies en aplatissant la courbe et nous devons maintenant faire de même pour sauver nos moyens de subsistance, croître et prospérer.

En bref

  • L’Alberta compte plus de 1,7 million d’acres irrigués.
  • L’industrie de l’irrigation génère environ 2,4 milliards de dollars en revenus annuels de travail et assure environ 56 000 emplois. 
  • La transformation agricole liée à l’irrigation génère environ 2 milliards de dollars en ventes annuelles totales et représente environ 18 % des ventes provinciales totales liées à la transformation des aliments. 
  • L’industrie de l’irrigation contribue au PIB de l’Alberta à hauteur de 3,6 milliards de dollars par année, ce qui représente environ 20 % du PIB du secteur agroalimentaire et seulement 4,7 % des terres cultivées de la province.
  • La BIC a pour mandat d’investir 35 milliards de dollars de financement fédéral et d’attirer des investissements privés dans de nouveaux projets d’infrastructure qui génèrent des revenus. Il s’agit du premier projet annoncé dans le cadre du Plan de croissance de 10 milliards de dollars de la BIC récemment annoncé. 
  • La BIC reconnaît l’importance de l’obligation de consulter et, le cas échéant, de mettre en place des mesures d’accommodement afin de tenir compte de toute répercussion potentielle du projet sur les droits des Autochtones. Les parties ont inclus des dispositions pour s’assurer qu’elles s’acquitteront adéquatement de l’obligation de consulter ou de prendre des mesures d’accommodement, le cas échéant. 
  • La BIC s’est engagée à travailler avec les administrations fédérale, provinciales et territoriales etles communautés autochtones pour veiller à préserver l’honneur de la Couronne dans tous les projets dans lesquels la BIC envisage un investissement.
  • Ce projet fait partie des dépenses en infrastructure de plus de 10 milliards de dollars annoncées dans le cadre du plan de relance de l’Alberta. Ces dépenses comprennent : 
    • 6,9 milliards de dollars de dépenses en immobilisations prévues dans le budget de 2020; 
    • l’octroi accéléré de 980 millions de dollars pour l’entretien et le renouvellement des immobilisations; 
    • 200 millions de dollars pour le programme Strategic Transportation Infrastructure Program de l’Alberta et les projets d’infrastructures liées à l’eau; 
    • 600 millions de dollars pour des projets d’infrastructures stratégiques et 500 millions de dollars pour des infrastructures municipales;
    • 1,5 milliard de dollars pour Keystone XL.

Pour en savoir plus :