Nouvel investissement dans le secteur de l’acier du Canada afin de créer des emplois et de bâtir un avenir plus propre

Nouvel investissement dans le secteur de l’acier du Canada afin de créer des emplois et de bâtir un avenir plus propre

5 juillet 2021

Available in English

Sault Ste. Marie (Ontario)

Pendant que nous terminons la lutte contre la COVID-19, le gouvernement du Canada prend les mesures nécessaires pour que les entreprises canadiennes aient les outils et les ressources dont elles ont besoin pour renforcer les communautés et bâtir un avenir plus propre pour tous les Canadiens. En investissant dans la technologie propre, nous créerons de bons emplois pour la classe moyenne, nous renforcerons notre économie, nous réduirons la pollution et nous rebâtirons en mieux, pour le bien de toute la population canadienne.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui que l’entreprise Algoma Steel Inc. recevra jusqu’à 420 millions de dollars pour moderniser ses opérations et réduire progressivement ses procédés de fabrication de l’acier à partir du charbon à son aciérie de Sault Ste. Marie, en Ontario.

Le financement permettra à l’entreprise d’acheter de l’équipement à la fine pointe qui facilitera sa transition vers la production d’acier dans un four à arc électrique. Il s’agit d’un procédé électrique qui devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de trois millions de tonnes métriques par année d’ici 2030, ce qui contribuera grandement à atteindre les cibles climatiques du Canada. Cela correspond à retirer du réseau routier plus de 900 000 véhicules à passagers, ce qui est presque le nombre de véhicules à passagers à Toronto.

L’investissement permettra de créer 500 emplois bien rémunérés, durant la phase de construction du projet et les travaux de sous-traitance, et 600 stages coopératifs pour les étudiants. Par ailleurs, 75 employés d’Algoma recevront une formation pour accéder à des emplois hautement spécialisés dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).

Les producteurs d’acier de notre pays procurent des milliers de bons emplois à la classe moyenne du Canada, et nous devons nous assurer qu’ils continuent d’occuper une place essentielle dans notre économie durant notre transition vers un avenir plus propre. Comme les Canadiens d’un océan à l’autre, les gens de Sault Ste. Marie ont fait preuve d’une force et d’une résilience remarquables depuis le début de la pandémie, et l’annonce d’aujourd’hui va favoriser une relance économique solide pour leur communauté. Le gouvernement continuera d’appuyer les projets novateurs qui nous permettent de lutter contre les changements climatiques, d’atteindre nos objectifs environnementaux et de créer de nouvelles possibilités pour les travailleurs et les entreprises.

Citations

« Les investissements dans les technologies propres profitent à l’environnement et à notre économie. L’annonce d’aujourd’hui signifie de bonnes nouvelles pour les résidents de Sault Ste. Marie. Elle aidera Algoma Steel à créer de bons emplois pour la classe moyenne et à réduire la pollution, tout en permettant au Canada de devenir un chef de file de la fabrication d’acier plus propre et plus écologique. Le gouvernement continuera de soutenir les entreprises et les travailleurs canadiens pendant que nous accélérons notre transition vers une économie axée sur la croissance propre où personne n’est laissé pour compte. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Nous sommes fiers de soutenir des entreprises comme Algoma Steel Inc. qui saisissent les occasions de jouer un rôle de chef de file dans l’économie à faibles émissions de carbone. L’investissement d’aujourd’hui fera en sorte que l’un des producteurs d’acier les plus importants du Canada joue un rôle essentiel dans la relance économique de notre pays et réalise des progrès importants dans l’atteinte de nos objectifs en matière de climat. Mettre l’accent sur une relance verte signifie créer de bons emplois pour des communautés comme celle de Sault Ste. Marie et contribuer à l’atteinte de notre cible ambitieuse de carboneutralité d’ici 2050. »

L’hon. Francois-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Nous devons nous assurer que nos procédés de fabrication sont les plus propres au monde. Le soutien que la Banque de l’infrastructure du Canada apporte à Algoma Steel pour décarboniser la fabrication de l’acier est bon pour le marché de l’emploi et l’économie du Canada et est indispensable dans la lutte contre les changements climatiques. »

L’hon. Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« Une fois pleinement mis en œuvre, ce projet permettra de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre, de renforcer la compétitivité de l’industrie sidérurgique canadienne et de développer le potentiel de croissance économique de la région. Ce projet de modernisation de l’infrastructure industrielle est un exemple de la mise en œuvre du plan de croissance de 10 milliards de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada. »

Ehren Cory, président-directeur général, Banque de l’infrastructure du Canada

« La réduction de 70 % des émissions de carbone découlant de la transition proposée d’Algoma vers la technologie des fours à arc électriques représente l’une des possibilités d’atteindre des réductions importantes et durables des émissions de gaz à effet de serre au Canada ayant le coût par tonne le plus bas. Le monde ne peut atteindre la carboneutralité sans acier. La combinaison du four à arc électrique et de l’électricité à faibles émissions de carbone de l’Ontario donnera à nos clients et aux investissements dans les infrastructures un avantage sur le plan de l’acier à faibles émissions de carbone. Nous sommes extrêmement reconnaissants du leadership du gouvernement du Canada sur ce plan et de son engagement envers la transformation durable d’Algoma Steel. »

Michael McQuade, chef de la direction, Algoma Steel Inc.

Faits saillants

  • Algoma Steel Inc., dont le siège social est à Sault Ste. Marie, en Ontario, emploie environ 2 600 Canadiens et est le seul producteur entièrement intégré de feuilles d’acier au Canada, ce qui en fait un chef de file dans la production de feuilles, de bandes et de plaques d’acier laminées à chaud et à froid.
  • Dans le cadre de cet investissement pouvant atteindre 420 millions de dollars, Algoma Steel recevra jusqu’à 200 millions de dollars de l’initiative Accélérateur net zéro du Fonds stratégique pour l’innovation et 220 millions de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada. Le coût total du projet d’Algoma est de 703 millions de dollars.
  • La Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) investit 35 milliards de dollars et s’associe à des investisseurs privés et institutionnels, ainsi qu’à d’autres ordres de gouvernement et à des communautés autochtones, afin d’appuyer de nouveaux projets d’infrastructure générateurs de revenus, de favoriser la croissance économique et de prendre des mesures contre les changements climatiques. L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de l’objectif de la BIC d’attirer des capitaux privés et institutionnels en faveur des infrastructures vertes et de réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à des rénovations, comme annoncé dans son plan de croissance de 10 milliards de dollars l’année dernière.
  • Tous les investissements de la BIC sont soumis à une diligence raisonnable et requièrent l’approbation finale de son conseil d’administration.
  • Le gouvernement du Canada a lancé l’Accélérateur net zéro en décembre 2020, dans le cadre de son plan climatique renforcé, intitulé « Un environnement sain et une économie saine ». Grâce à cette initiative et au financement supplémentaire annoncé dans le budget de 2021, le gouvernement investit 8 milliards de dollars sur sept ans pour accélérer les projets de décarbonisation avec les grands émetteurs de gaz à effet de serre, la transition vers les technologies propres et la transformation industrielle du Canada dans tous les secteurs.
  • En novembre 2020, le gouvernement a présenté le projet de loi C-12, la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité, afin d’établir un processus juridiquement contraignant pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050, de fixer des objectifs quinquennaux continus de réduction des émissions et d’exiger des plans pour atteindre chaque objectif et rendre compte des progrès réalisés. La loi a reçu la sanction royale en juin 2021.
  • L’industrie sidérurgique est actuellement responsable de 7 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre provenant des industries énergétiques, soit autant que les émissions mondiales de l’aviation, du transport maritime et des produits chimiques réunis.
  • En 2019, l’industrie sidérurgique canadienne employait plus de 25 000 travailleurs et contribuait à hauteur de 3,8 milliards de dollars au produit intérieur brut du pays.

Liens connexes