Terminal portuaire à Contrecoeur

Nom du projet : Terminal portuaire à Contrecoeur

Contrecoeur-Port-Terminal-In-Text-Image

Partenaires : Administration portuaire de Montréal

Emplacement : Montréal (Québec)

Secteur : Commerce et transport

Engagement : Protocole d’entente

Description :

Le marché des conteneurs au Port de Montréal est en croissance depuis plus de 50 ans. C’est le plus grand port de l’Est du Canada avec plus de 1,6 million de conteneurs en 2018.

Le nouveau terminal portuaire de Contrecoeur proposé augmentera la capacité de manutention des conteneurs et répondra à la demande prévue des expéditeurs internationaux.

Il aidera les exportateurs à rendre disponibles leurs produits plus rapidement sur le marché, soutiendra la croissance économique et contribuera au commerce international du Canada. Le terminal devrait permettre de moderniser l’infrastructure d’accueil des marchandises qui réduit les goulots d’étranglement et ferait en sorte de régler le problème d’engorgement du Port de Montréal.

Le nouveau terminal permettrait également à l’Administration portuaire de Montréal de continuer à contribuer à l’essor économique du grand Montréal et à protéger le cœur industriel du Canada au Québec et en Ontario.

Le port de Montréal offre la route maritime la plus courte de l’Europe et de la Méditerranée à l’Amérique du Nord. Grâce au port de Montréal, les entreprises peuvent rejoindre 40 millions de consommateurs par camion en un jour et 70 millions de consommateurs en deux jours par voie ferroviaire.

Liens connexes :

Administration portuaire de Montréal
La Banque de l’infrastructure du Canada signe un protocole d’entente avec le Port de Montréal pour son projet d’expansion à Contrecœur

Déni de garanties, de déclarations, d’approbations et de conditions

La Banque de l’infrastructure du Canada se réserve le droit, à sa seule et unique discrétion, de procéder à des modifications, à des révisions, à des changements ou à des remplacements sur ce site Web. Cette page restera accessible aux fins de révision, modification, annulation ou remplacement ultérieurs, en tout temps, par la Banque de l’infrastructure du Canada. En aucun cas, la Banque ne peut être tenue pour responsable, directement ou indirectement, à l’égard des dommages ou des pertes causés ou prétendument causés par l’utilisation du contenu de ce site Web ou par la confiance accordée à celui-ci.