La BIC s’engage à verser jusqu’à 56 millions de $ à l’appui des rénovations énergétiques de l’Université de Toronto

Média de la BIC
Équipe des médias
Philippe Devos
Université de Toronto
Les projets réduiront les GES et permettront au campus de St George de mener une action positive pour le climat

TORONTO – La Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) et l’un des principaux établissements d’enseignement postsecondaire du Canada, l’Université de Toronto (UofT), ont signé une entente qui prévoit un investissement de la BIC de jusqu’à 56 millions de dollars dans des projets de rénovations énergétiques.

L’investissement de la BIC s’applique à plusieurs projets de rénovations énergétiques au campus de St George de l’Université de Toronto, situé au centre-ville de Toronto. Les projets comprennent : le passage à l’électricité d’une des quatre chaudières à gaz et l’installation d’une turbine à vapeur supplémentaire dans la centrale de chauffage; d’importantes rénovations énergétiques dans six bâtiments universitaires; la mise en place d’une source d’énergie locale à faible émission de carbone qui fournira de l’énergie renouvelable; et la mise en œuvre de solutions de technologies vertes telles que la capture du carbone, le stockage de l’énergie et la transformation des déchets en carburant.

Le financement de la BIC aidera le campus de St George à réaliser sa vision d’action climatique positive d’ici 2050 et à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l’ensemble du campus d’environ 50 % ou 45 000 tonnes d’équivalent en dioxyde de carbone par année.

Le renouvellement de l’infrastructure utilitaire existante et vieillissante du campus de St George assurera le rendement futur des immeubles, ce qui favorisera l’excellence des études et de la recherche et offrira de nouvelles possibilités d’apprentissage.

Il s’agit du deuxième investissement dans le cadre de l’Initiative de rénovations énergétiques des bâtiments de la BIC. Cette initiative vise à réaliser d’importantes économies d’énergie dans les infrastructures détenues et/ou gérées par le secteur public.

UofT et la BIC devraient atteindre la clôture financière d’ici l’automne 2023.

Nous sommes fiers de nous associer à une institution prestigieuse telle que l’Université de Toronto et d’investir dans la vision d’action climatique positive d’institutions de premier plan pour les années à venir et de soutenir leur excellence académique et de recherche. Nous sommes impatients de collaborer avec d’autres établissements d’enseignement pour les aider à atteindre leurs ambitieux objectifs environnementaux.

- Ehren Cory, président-directeur général, Banque de l’infrastructure du Canada

L’Université de Toronto est un chef de file mondial dans la lutte contre les changements climatiques. Notre plan d’action climatique positive transformera les sources d’énergie sur nos campus pour nous assurer que nous pouvons remplir notre mission d’excellence dans la recherche et l’apprentissage pour les générations à venir. Nous sommes reconnaissant(e)s à la BIC d’avoir reconnu et soutenu notre engagement envers les objectifs de carboneutralité du Canada et d’exploiter l’innovation des nouvelles entreprises de technologie propre sur nos campus et au-delà.

- Meric Gertler, Président, Université de Toronto

L’Université de Toronto est un moteur de croissance économique et de prospérité pour sa région et pour le Canada. La demande d’espaces universitaires qui soutiennent l’enseignement, la recherche avancée, la collaboration avec l’industrie et les nouvelles entreprises à l’échelle continuent de croître. L’engagement de la BIC à l’égard des projets d’amélioration du rendement énergétique de l’université aidera l’Université de Toronto à répondre à cette demande tout en réduisant notre empreinte carbone et en aidant à bâtir une économie verte.

- Scott Mabury, vice-président, Exploitation et partenariats immobiliers et vice-provost aux activités universitaires, Université de Toronto

Les Canadiens ont été clairs : ils veulent que leur gouvernement produise des résultats concrets dans notre lutte collective contre les changements climatiques. Les améliorations énergétiques au campus St. George de l’Université de Toronto permettront d’éliminer activement le carbone de l’atmosphère. Ce genre d’innovation est exactement ce dont nous avons besoin pour bâtir un Canada plus vert et plus durable.

- La ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l’honorable Karina Gould, au nom du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Dominic LeBlanc

Faits en bref

  • À ce jour, la BIC s’est engagée à investir plus de 800 millions de dollars dans les rénovations énergétiques de bâtiments.
  • La BIC cherche à investir jusqu’à 5 milliards de dollars dans les infrastructures vertes qui soutiennent l’action contre les changements climatiques et la croissance économique durable.
  • Les investissements de la BIC sont assujettis à l’approbation de son conseil d’administration.

Lien connexe:

Université de Toronto (en anglais seulement)