La BIC investira 400 millions $ dans les autobus scolaires à zéro émission au Québec

La BIC investira 400 millions $ dans les autobus scolaires à zéro émission au Québec 

L’investissement permettra l’achat de 4 000 autobus scolaires réduisant les émissions de gaz à effet de serre. L’entente pourrait servir de modèle dans d’autres provinces canadiennes. 

Le 19 novembre 2021

Available in English

BEAUPRÉ – La Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) a signé une entente avec la Fédération des transporteurs par autobus (la Fédération) qui prévoit un investissement de la BIC allant jusqu’à 400 millions $ et qui permettra l’achat de 4 000 autobus scolaires à zéro émission (AZE). Cet investissement majeur dans les véhicules à zéro émission va réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre et renforcera le leadership du Québec en matière de transport durable. 

Détails de l’investissement

Le prêt à long terme de la BIC couvrira une partie des coûts d’investissement initiaux plus élevés des AZE par rapport aux autobus diesel. Cela permettra d’accélérer l’électrification du parc d’autobus scolaires. On estime que les économies seront considérables. En effet, les coûts d’exploitation au cours du cycle de vie des AZE pourraient être inférieurs de 35 pour cent à ceux des autobus à moteur diesel. 

Le financement de la BIC viendra en complément des fonds du ministère des Transports du Québec. Tous les fonds seront mis à la disposition des exploitants d’autobus pour l’acquisition d’AZE.

Avantages environnementaux 

Les autobus scolaires à zéro émission sont une alternative durable aux autobus diesel traditionnels et aideront les élèves à se rendre à l’école d’une manière plus écologique et plus sûre.

On s’attend à ce que les coûts d’entretien et de ravitaillement des AZE soient moins élevés que ceux des véhicules équivalents qui émettent des gaz à effet de serre (GES). Un autobus électrique à zéro émission permet de réduire d’environ 20 tonnes les émissions de GES annuelles par rapport à un autobus scolaire diesel et aide les propriétaires à réduire leur empreinte carbone. La transition de 4 000 autobus diesel vers les AZE devrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 81 000 tonnes par année. 

L’électrification des autobus scolaires est une initiative clé pour aider la province de Québec à atteindre son objectif de réduire les GES de 65 pour cent d’ici 2030. Les exploitants d’autobus seront responsables de l’approvisionnement, des infrastructures de recharge et de l’entretien des véhicules. 

L’investissement de la BIC est une autre étape importante vers la réalisation de l’objectif du gouvernement du Canada de se doter de 5 000 AZE.

Citations

Nous sommes fiers de nous associer à un partenaire novateur pour offrir un transport plus vert et plus durable aux élèves, aux parents et au personnel scolaire du Québec pour des générations à venir. Avec cet investissement, nous envoyons un signal clair à d’autres partenaires potentiels à travers le pays : nous voulons conclure des partenariats similaires avec vous pour faire une différence dans la qualité de vie des Canadiens et des Canadiennes. 

Ehren Cory, président-directeur général, Banque de l’infrastructure du Canada

La Fédération des transporteurs par autobus (FTA) contribue activement au virage électrique des autobus scolaires. Nous sommes heureux de nous associer à la BIC, qui offrira un produit financier avantageux pour les membres transporteurs qui entreprendront ce virage important pour leur entreprise. Par cette entente, la FTA supportera ses membres en les accompagnant dans le processus de financement avec la BIC.

Stéphane Lefebvre, président du conseil d’administration, Fédération des transporteurs par autobus

Faits en bref

  • La BIC et la Fédération devraient atteindre la clôture financière d’ici mars 2022. 
  • L’initiative des autobus à zéro émission de 1,5 milliard de dollars de la BIC aide les agences de transport et les exploitants d’autobus scolaires à moderniser leur parc de véhicules en leur fournissant du financement pour l’acquisition de véhicules écologiques. 
  • La BIC cherche à investir jusqu’à 5 milliards de dollars dans des projets de transport en commun qui sont dans l’intérêt public et soutiennent la croissance économique durable du Canada.
  • Les investissements de la BIC sont assujettis à l’approbation de son conseil d’administration.

Pour en savoir plus :

www.cib-bic.ca
www.federationautobus.com

Communications avec les médias :

Félix Corriveau 
Banque de l’infrastructure du Canada 
fcorriveau@cib-bic.ca
416-550-0900

Martin Bureau
Fédération des transporteurs par autobus
mbureau@federationautobus.com
418-476-8181 #211