Usine de traitement des eaux usées de Port Stalashen

Secteur(s)
Infrastructures vertes, Infra autochtones
Emplacement(s)
Terres de la Nation shishalhe près de Sechelt, en Colombie-Britannique
Implication
6,4 M$
Partenaire(s)
District de l’administration de la Nation shishalhe

Soutenir le traitement sécuritaire des eaux usées, le développement économique et les perspectives d’emploi

La nouvelle usine de traitement des eaux usées appartenant au district de l’administration de la Nation shishalhe modernisera l’infrastructure vieillissante de traitement des eaux.

Faits saillants

Usine entièrement détenue et exploitée par une communauté autochtone
Favorise la croissance économique, protège l'environnement côtier et préserve la santé publique
Capacité supplémentaire permettant de relier plus de bâtiments et de résidents à l’usine de traitement

Dans le cadre de l’Initiative d’infrastructures pour les communautés autochtones, nous investissons 6,4 millions de dollars dans la nouvelle usine de traitement des eaux usées de Port Stalashen. L’usine sera située sur les terres de la Nation shishalhe près de Sechelt, en Colombie-Britannique, et jouera un rôle essentiel pour favoriser la croissance économique, protéger l’environnement côtier et préserver la santé publique en améliorant l’émissaire.

L’usine actuelle de traitement des eaux usées, détenue et exploitée par le district de l’administration de la Nation shishalhe depuis 26 ans, a atteint sa fin de vie et doit être remplacée. Cette nouvelle usine de remplacement et son émissaire amélioré desserviront 91 unités résidentielles raccordées et permettront la conversion et le raccordement de 88 bâtiments qui dépendent actuellement de systèmes de traitement des eaux septiques. La capacité additionnelle que cette usine fournit permettra des développements futurs pendant les années à venir.

Avantages de l’implication de la BIC

Le projet est un exemple de l’Initiative d’infrastructures pour les communautés autochtones de la BIC en action. En faisant appel au financement de la BIC, la Nation shishalhe aura accès à des capitaux abordables pour accélérer et assurer l’avenir des besoins en infrastructures de la communauté.

Apprenez-en plus

Nation shishalhe

La Nation shishalhe est très satisfaite des arrangements conclus pour le financement à long terme de ce projet. Cela illustre l’excellente relation de travail qui existe entre notre administration municipale des Premières Nations et la BIC. L’entente me rappelle pourquoi notre Nation a décidé d’emprunter la voie de l’autonomie gouvernementale en premier lieu. Elle montre comment les problèmes peuvent être résolus efficacement grâce à une discussion et un accord de collaboration. C’est de bon augure pour l’avenir.

Henry Warren Paull, chef de la Nation shishalhe