Sauter au contenu principal
La cheffe Sharleen Gale et Ehren Cory, président-directeur général de la BIC, discuter des défis liés aux infrastructures autochtones lors de la conférence de la First Nations Major Projects Coalition.

EN CONVERSATION : Cheffe Sharleen Gale, Première Nation de Fort Nelson, présidente, First Nations Major Project Coalition

Installation d’une éolienne dans le cadre du projet d’énergie éolienne Bekevar à Kipling, en Saskatchewan. La construction du projet de 200 mégawatts impliquant la Première Nation de Cowessess devrait s’achever cet été.
Des personnes utilisent une longue grue pour installer une grande éolienne blanche dans le cadre du projet d’énergie éolienne Bekevar à Kipling, en Saskatchewan. Le projet d’énergie renouvelable qui produira 200 megawatts impliquant les Premières Nations de Cowessess devrait être achévé cet été.

La BIC aide les communautés autochtones à relever les défis liés aux infrastructures

Initiative pour la participation auctochtone ajoutée à la gamme de prêts et de capitaux propres offerts pour les projets

(de gauche à droite) Patrick Sullivan, président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Halifax, Ehren Cory, président-directeur général de la BIC, Crystal Nicholas, présidente et directrice générale intérimaire de WMA, et Peter Gregg, président-directeur général de Nova Scotia Power Inc.

Les Premières Nations de la Nouvelle-Écosse sont les premières au Canada à acquérir des participations grâce une initiative de la BIC

Une nouvelle initiative permet aux communautés d’obtenir « un siège à la table »

Crystal Nicholas, présidente et directrice générale intérimaire de Wskijinu’k Mtmo’taqnuow Agency Ltd.
Bill Lomax, président et directeur général, Banque des Premières Nations du Canada
Sean Willy, président et chef de la direction, Des Nedhe Group
Matt Jamieson, président et chef de la direction, Six Nations of the Grand River Development Corporation
Cheffe Sharleen Gale, présidente et chef de la direction, First Nations Major Projects Coalition

Voix autochtones : Pourquoi les infrastructures sont-elles importantes pour la réconciliation avec les Autochtones?

Conseil économique de l’Atlantique : Possibilités d’investissement pour changements transformateurs dans l’économie du Canada atlantique

La BIC a fourni un soutien financier au Conseil économique de l’Atlantique (CÉA) afin de produire un rapport sur le potentiel des nouveaux projets d’infrastructures pour soutenir la croissance durable dans le Canada atlantique. Le CÉA a passé en revue trois secteurs qui seront essentiels à l’avenir de l’économie de la région, soit les projets liés à l’hydrogène et aux carburants propres, les minéraux critiques ainsi que le commerce et le transport. Parmi les facteurs à l’origine de la nécessité d’investir dans ces secteurs au Canada atlantique se trouve la transition vers la carboneutralité, la croissance de la population, les changements dans les tendances commerciales mondiales et l’adaptation aux changements climatiques. Ces tendances sont importantes compte tenu de la dépendance traditionnelle de la région envers les carburants fossiles, de la croissance de la population auparavant stagnante, de l’emplacement stratégique sur les principales routes commerciales et du besoin de solutions robustes d’adaptation aux changements climatiques. 

Selon le rapport, la bonne combinaison d’investissements publics et privés et de politiques gouvernementales jouera un rôle important pour faire en sorte que les projets d’infrastructures aillent de l’avant tout en faisant face à des défis comme la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la construction, l’accès aux capitaux, les coûts d’emprunt élevés et les incertitudes liées à la demande mondiale. La région doit utiliser ses forces, y compris la disponibilité des ressources et l’emplacement géographique, pour profiter des occasions économiques mondiales. Les gouvernements et le secteur privé devraient travailler ensemble pour apporter un soutien financier aux trois secteurs concernés.

CRITUC : Étude sur les modes de transport non traditionnels publié par le Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada (CRITUC)

Le Canada fait face à une demande croissante de systèmes de transport efficaces et durables. Compte tenu de l’augmentation du trafic dans les villes partout au pays, il est essentiel d’explorer d’autres options de transport en commun, qu’il s’agisse de transport aérien ou de traversiers électriques, pour résoudre les problèmes de transport au Canada. Ces formes de transport non traditionnelles peuvent offrir des solutions de mobilité plus rapides, plus propres et plus accessibles dans les zones urbaines et rurales. 

Le Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada (CRITUC) a mené une étude approfondie sur les modes de transport non traditionnels, tels que les systèmes de transport en commun aérien, les systèmes de micro-mobilité partagée, les traversiers, le transport en commun à la demande et les navettes autonomes. L’étude décrit les paramètres d’utilisation de chaque mode et montre comment, lorsqu’ils sont déployés dans le cadre d’un réseau de transport en commun intégré, ces modes offrent de grandes possibilités d’améliorer le rendement du transport en commun et l’expérience usager. Elle cerne les avantages et les inconvénients associés aux nouvelles technologies de mobilité, les considérations relatives à la mise en œuvre, les exigences en matière d’infrastructures et les modèles potentiels de financement et de génération de revenus associés à chaque mode de mobilité.

BUDGET DE 2024

Dans son budget de 2024, le gouvernement fédéral a proposé un programme de garantie de prêts pour les Autochtones de 5 milliards de dollars afin de favoriser un accès aux capitaux pour les communautés autochtones, de créer des occasions économiques et de soutenir leurs priorités en matière de développement économique. Cela fait suite au lancement, en 2023, de l’initiative pour la participation autochtone (IPA). Découlant du budget de 2023, cette initiative permet d’accorder des prêts aux communautés autochtones pour les aider à acquérir des participations dans des projets d’infrastructures dans lesquels la BIC investit également Le premier prêt en vertu du programme est de 18 millions de dollars à Wskijnu’k Mtmo’taqnuow Agency Ltd. (WMA), qui représente les 13 Premières Nations mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse, pour l’achat de participations dans le plus grand projet de stockage d’énergie du Canada atlantique.

Le budget de 2024 a également souligné le lancement par la BIC de sa nouvelle initiative d’infrastructures pour le logement, qui prévoit au moins 500 millions de dollars pour la production de biocarburants et des investissements comme le projet d’Oneida Energy Storage et le projet d’énergie éolienne Bekevar. L’initiative d’infrastructures pour le logement fournira aux municipalités les outils dont elles ont besoin pour construire plus de logements et croître en appuyant les infrastructures habilitantes comme celles d’approvisionnement en eau, de traitement des eaux usées, de transport en commun et d’énergie de quartier. Le premier engagement d’investissement prévu dans le cadre de l’initiative d’infrastructures pour le logement est un financement pouvant atteindre 140 millions de dollars pour la construction et l’amélioration d’infrastructures d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées dans cinq collectivités du Manitoba, y compris la ville de Brandon. Le projet permettra l’approvisionnement en eau plus propre et un meilleur traitement des eaux usées, ce qui créera les infrastructures nécessaires à la construction d’environ 15 000 nouveaux logements.

COMMUNAUTÉ BIC :

Rencontrez Bill Lomax, président et directeur général, Banque des Premières Nations du Canada

Mon poste à la Banque des Premières Nations du Canada (FNBC) est sans aucun doute le meilleur que j’aie jamais occupé. Je me réjouis de me lever le matin et de diriger une équipe formidable qui s’efforce d’offrir des services financiers innovants aux communautés autochtones. Nous nous occupons du volet financier de la construction de Nations.

J’ai grandi à Terrace, en Colombie-Britannique, jusqu’à l’âge de 15 ans, lorsque j’ai déménagé à Vancouver avec ma mère. J’ai passé un certain temps à trouver ma voie professionnelle. J’ai obtenu mon diplôme de premier cycle en économie et en japonais avant d’entamer des études en droit à l’Université de la Colombie-Britannique. Toutefois, j’ai vite compris que je m’intéressais davantage à la finance et aux investissements. J’ai donc décidé de faire une maîtrise en administration des affaires et j’ai eu la chance d’être admis à la Columbia Business School à New York. J’ai ensuite commencé à travailler à Wall Street.

Lorsque j’étais jeune, je n’avais aucune idée de l’existence d’emplois comme le mien. La FNBC opère à des fins lucratives, mais sa mission est sa force motrice. Je suis heureux de voir que nous permettons aux populations autochtones de viser haut et de bâtir des communautés plus fortes en finançant des projets d’infrastructures et des projets communautaires. C’est un plaisir de voir tous les grands projets auxquels nous avons contribué à travers le pays. Notre partenariat avec la BIC permettra aux Nations avec lesquelles nous travaillons d’atteindre leurs objectifs.

Le prêt que nous avons développé avec la BIC est le fruit d’un projet sur lequel nous avons travaillé ensemble. Nous avons réalisé que nos objectifs de financement pour les communautés autochtones étaient étroitement liés. En travaillant ensemble, les communautés autochtones pourraient obtenir plus d’occasions de financement à un rythme plus rapide.

Le Programme d’aménagement des terres autochtones de la FNBC et de la BIC réduira le coût du capital pour les communautés autochtones qui participent à l’aménagement des terres. Si un projet est admissible, toutes les approbations seront accordées par la FNBC. Cela signifie que les communautés autochtones n’auront pas à présenter une demande distincte à la BIC pour obtenir son approbation. L’impact sur les communautés peut être important, notamment en matière de création d’emplois et de mise en place d’infrastructures essentielles.

À la FNBC, il ne s’agit pas seulement de construire une banque, mais de contribuer à bâtir des nations autochtones. Cet état d’esprit est reflété par la BIC, ce qui souligne l’engagement commun envers le progrès.

La BIC collabore avec les communautés des Premières Nations, Métis et Inuits partout au Canada

Les initiatives autochtones de la BIC permettent la participation autochtone à la construction plus rapide d’infrastructures, apportant ainsi des avantages économiques à long terme à leurs communautés. En savoir plus sur les partenariats de la BIC avec les communautés autochtones.

RÉSULTATS ET MESURES CLÉS

8,3 Mt
Réduction annuelle des GES
174 000
USAGER·ÈRES QUOTIDIEN·NES DU TRANSPORT EN COMMUN
434 900
Foyers connectés à l'Internet haut débit
46
Communautés autochtones bénéficiaires
200 000
Acres irrigués

RÉSULTATS AUTOCHTONES

15
Investissements autochtones 
501,5 M$
Valeur totale des prêts
46
Communautés autochtones bénéficiaires
1 (WMA)
Investissements dans le cadre de l’IIL

PARTENARIATS

Panneaux solaires avec la silhouette de Calgary en arrière-plan
  • Énergie propre
  • Infra autochtones

Projet d’énergie solaire Deerfoot et Barlow

  • Favorise la résilience économique des Premières Nations Chiniki et Goodstoney
  • Réduit les émissions de gaz à effet de serre d’environ 50 000 tonnes par année
  • 175 000 panneaux solaires bifaciaux produisent de l’énergie renouvelable des deux côtés des panneaux solaires
Ehren Bill Hillary
  • Infra autochtones

Banque des Premières Nations du Canada

  • Premier produit de prêt à risque partagé en collaboration avec la Banque des Premières Nations du Canada
  • Option de financement par agrégateur pour la construction d’infrastructures habilitantes dans les communautés autochtones
  • Comprend les travaux de chantier, les travaux routiers, les installations de traitement de l’eau et des eaux usées et les raccordements aux services publics
Hillary Thatcher et des partenaires lors de l’annonce du projet d’énergie solaire Tilley au bureau de Concord à Vancouver
  • Énergie propre
  • Infra autochtones

Projet d’énergie solaire Tilley

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 14 200 tonnes/an
  • 69 450 panneaux solaires photovoltaïques à inclinaison fixe connectés au réseau électrique de l’Alberta
  • Plus de 280 emplois à temps plein pendant la construction
À l’intérieur de l’aérogare réaménagée de Thompson
  • Commerce et transport
  • Infra autochtones

Aéroport régional de Thompson

  • Dessert 15 collectivités autochtones éloignées avec des options de transport limitées
  • Offre des services essentiels à une zone de desserte de 65 000 personnes
  • Solution à long terme résiliente aux effets des changements climatiques
Dessin d’un homme avec un garçon portant un chapeau de cow-boy assis sur ses épaules pointant vers le haut un avion dans le ciel, tout en se tenant dans un champ.
  • Infrastructures vertes

Azure Sustainable Fuels

  • Production des SAF à partir de produits agricoles canadiens tels que l’huile de canola et de soja
  • Production contribuera à créer de nouveaux emplois verts et à soutenir le secteur agricole canadien
  • Solution à court terme pour réduire l’empreinte carbone du secteur de l’aviation sans modifier les moteurs des avions ou les infrastructures existantes
  • Infrastructures vertes

BC Ferries

  • Environ 9 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre évitées chaque année
  • Option de transport plus propre et plus silencieuse pour le public navetteur et les touristes de la région de Vancouver
  • Réduction de l’exposition du public passager aux émissions provenant des traversiers au diesel
Photo aérienne d’une banque d’images du traitement des eaux usées
  • Infrastructures vertes

Infrastructures liées à l’eau de Brandon et Red-Seine-Rat

  • Contribution à la croissance durable des collectivités au moyen d’investissements dans les infrastructures liées à l’eau
  • Augmentation de la capacité d’approvisionnement en eau soutient le développement futur d’environ 15 000 nouveaux logements
  • Premier investissement dans le cadre de l’initiative d’infrastructures pour le logement de la BIC
Administration portuaire de Prince Rupert
  • Commerce et transport

CANXPORT

  • Traitement de 6 millions de tonnes de marchandises au sein de l’installation
  • Amélioration et développement des flux d’exportation, afin d’aider les entreprises canadiennes à atteindre les marchés internationaux
  • Deux Premières Nations locales tireront des avantages importants du projet
Bâtiment d’appartements – St Clair
  • Infrastructures vertes

Rénovations énergétiques de CAPREIT 

  • Réduction de 40 % des émissions annuelles globales de gaz à effet de serre de CAPREIT
  • Rénovations énergétiques et de décarbonation en profondeur pour améliorer la qualité de vie des locataires
  • Le prêt de la BIC contient des protections des locataires qui limitent les augmentations de loyer
Gregory Balycky, directeur principal, Investissements, de la BIC, Matt Zipchen, président d’Efficiency Capital, et Chandra Ramadurai, chef de la direction d’Efficiency Capital, à la conférence du Conseil du bâtiment durable du Canada à Toronto.
  • Infrastructures vertes

Rénovations énergétiques d’Efficiency Capital

  • Réduire d’au moins 30 % les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments rénovés
  • Accroître l’efficacité énergétique des bâtiments de petite et moyenne taille
  • Investissement remboursé grâce aux économies d’énergie générées par les rénovations énergétiques
Image générée par l’IA du bâtiment
  • Infrastructures vertes

Rénovations énergétiques d’Enbridge Sustain–Blackstone

  • Les améliorations aux bâtiments comprennent la géothermie, l'énergie solaire et d'autres sources d'énergie renouvelable sur place, ainsi que le stockage dans des batteries.
  • Les universités, les collèges et les hôpitaux figurent parmi les clients qui réduiront leurs émissions d'au moins 30 %.
Bus électrique de Highland
  • Transport en commun

Autobus zéro émission de Highland Electric

  • Environ 5 500 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre économisées par an
  • Option de transport en commun pour élèves plus propre et plus calme
  • Réduction de l’exposition des élèves aux émissions provenant des autobus au diesel
Rendu de l’installation de liquéfaction de HTEC
  • Infrastructures vertes

Infrastructures de production et de ravitaillement en hydrogène de HTEC

  • Promotion de l’adoption et du déploiement de véhicules à pile à combustible et de solutions de transport à faibles émissions de carbone
  • Construction de jusqu’à 20 stations de ravitaillement en Colombie-Britannique et en Alberta
  • Création de plus de 280 emplois à temps plein lors des phases de construction et d’exploitation
Bâtiment de bureau
  • Infrastructures vertes

Rénovations énergétiques de KingSett Capital

  • Réduction de 6 095 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an
  • Modernisation de plus de 4,8 M pi² d’espace avec des technologies à faibles émissions
  • Amélioration de l’efficacité énergétique et des économies d’énergie
Image artificielle de l’aérogare pour vols nationaux de l’Aéroport métropolitain de Montréal
  • Commerce et transport

MET – Aéroport métropolitain de Montréal (YHU)

  • Améliore les options de transport national pour accéder à la région de Montréal
  • Capacité de l’aérogare pouvant accueillir environ quatre millions de passagers par année
  • Situé à 15 kilomètres de Montréal, avec une aérogare moderne et neuf portes d’embarquement
Image artificielle d’une installation de stockage d’énergie qui sera construite en Nouvelle-Écosse.
  • Énergie propre

Stockage d’énergie en Nouvelle-Écosse

  • Stockage d’énergie essentiel pour que la Nouvelle-Écosse produise davantage d’électricité à partir de sources renouvelables
  • Réduction de 98 000 tonnes de GES par an soutient la production d’énergie renouvelable et les besoins futurs
  • Partenariat de 13 communautés mi’kmaq avec le soutien d’un prêt pour la participation autochtone
Bob Espey, président et chef de la direction de Parkland, et Ehren Cory, PDG de la BIC, photographiés ensemble
  • Infrastructures vertes

Réseau de recharge de véhicules électriques Parkland

  • De nouvelles infrastructures publiques de recharge rapide installées à travers le Canada
  • Atténuer l’anxiété liée à l’autonomie et favoriser l’adoption des VE
  • Ouvrir la voie à l’installation de 2 000 nouveaux ports de recharge rapide

Avez-vous des projets d’infrastructure que nous pouvons aider à accélérer?

CONTACTEZ-NOUS

Propositions d’investissements : investissements@cib-bci.ca
Affaires corporatives : contact@cib-bic.ca
Médias : media@cib-bic.ca